Un Mémorandum a été signé entre le Centre de Traduction et l’Union des écrivains géorgiens

Un Mémorandum a été signé entre le Centre de Traduction et l’Union des écrivains géorgiens

 

  Un Mémorandum de coopération a été signé entre le Centre de Traduction d'État d'Azerbaïdjan et l’Union des écrivains géorgiens.

  Le Mémorandum prévoit une coopération durable et constructive pour élargir les relations littéraires et culturels entre les deux pays. Cette coopération comprend les publications et les traductions d’œuvres littéraires azerbaïdjanaises et géorgiennes dans le cadre d’échanges mutuels, l’organisation des présentations de livres, des tables rondes, des conférences en ligne, la livraison de publications à un large public, aux bibliothèques centrales et aux universités des pays.

  Le document a été signé par la présidente du Conseil d’administration du Centre de Traduction d'État d'Azerbaïdjan Afag Massoud et le président de l’Union des écrivains géorgiens Makvala Gonachvili.

 

AUTRES ARTICLES

  • « Leyli et Madjnun » au Festival international du livre de Dnipro « Leyli et Madjnun » au Festival international du livre de Dnipro

     

    Le IVe Festival international du livre de Dnipro (« Dnepr Book Space ») a accueilli une présentation du livre « Leyli et Madjnun » du grand poète azerbaïdjanais Nizami Gandjavi, publié en Ukraine cette année.

     

  • « Leyli et Madjnun » au Festival international du livre « Leyli et Madjnun » au Festival international du livre

    À l'occasion du 880e anniversaire du grand poète azerbaïdjanais Nizami Gandjavi, la présentation du livre « Leyli et Madjnun », publié en ukrainien en Ukraine cette année, a eu lieu au Festival international du livre de Kiev (« Kyiv Book Art Fest »).

  • L’œuvre de Nizami Gandjavi sur le portail littéraire géorgien L’œuvre de Nizami Gandjavi sur le portail littéraire géorgien

    Le populaire portail littéraire géorgien « Iverioni » a publié les informations sur le livre « Leyli et Madjnun » et la préface de ce livre. Le livre a été publié en géorgien, à Tbilissi, dans le cadre de l' « Année Nizami Ganjavi » en Azerbaïdjan.